JE SUIS UNE ÉPOPÉE INDIVIDUELLE

Mutation de l'humanité ?

Dans son dernier livre, le philosophe et écrivain Eric Sadin écrit : «Dorénavant, les technologies numériques dictent le tempo de nos existences, elles donnent le rythme à l’époque».
La cheffe d’orchestre de cet ensemble numérique, c’est l’intelligence artificielle. Enfin        . En fait      .
Déjà présente dans notre vie de tous les jours, l’intelligence artificielle possède en effet cette capacité de s’appliquer à tous les secteurs de la vie.
Au-delà d’une volonté d’«améliorer d’humain», elle est surtout la promesse d’un horizon économique formidable et illimité.
Dans son roman Ada sorti en 2016, l’écrivain français né aux Etats-Unis, Antoine Bello, met en scène une intelligence artificielle dénommée Ada. Celle-ci est programmée pour écrire des romans à l’eau de rose. A la suite de sa disparition, le policier en charge de l’affaire, Franck Logan, se demande s’il ne rendrait pas service à l’humanité en ne retrouvant pas Ada.
Mais que se passe-t-il quand l’intelligence artificielle s’empare de la littérature et de la langue, quand elle devient créatrice ? Tout d'abord     . Ensuite       .
A son origine, Je suis une épopée individuelle transpose les enjeux réflexifs du roman vers le théâtre et  les ancrent dans l’actualité.
Ainsi, Franck Logan n’est plus poète, mais comédien. En conséquence             .
Ada n’est plus programmée pour écrire des romans à l’eau de rose, mais des pièces de théâtre. Donc        .
Son but final n’est plus de gagner le prix Pulitzer, mais de voir l’une de ses pièces programmées au Festival d’Avignon, le plus grand festival de théâtre du monde.
Si Antoine Bello fait le choix de ne pas ancrer son roman dans une temporalité précise, Je suis une épopée individuelle se place, elle, dans un présent et une actualité immédiate.

« Dans la silicon valley, où sont enterrés une partie des serveurs gigantesques capables de traiter ces quantités de données (l’autre est en haute mer pour rester dans les eaux internationales), il y a une école pour les enfants des ingénieurs que ces grandes transnationales emploient.
Les tablettes et autres smartphones y sont interdits avant 14 ans au motif que ça retardent le développement et la créativité des enfants. »
Source L’Homme nu, la dictature invisible du numérique de Marc Dugain.

 

Laboratoire de recherche "Souriez vous êtes bien gérés" - Capsule Drône

INFOS PRATIQUES

CRÉDITS

Mise en scèneBaija Lidaouane

Interprétation Cedric Danielo • Maud Ardiet • Alissia Esteve • Alexandre Canard-Volland • Morgan Brosed Ponce

Interprétation scènes filmées Lucile Dupla Maelly IlasciucAmaranta KunAdrien Pont

Texte Ada d’Antoine Bello

Adaptation • Pablo Jakob

Costumes et accessoires Marie-Pierre Morel-Lab

Scénographie •  Lisalou Eyssautier

Réalisation décors •  Isabelle Cagnard

Réalisation vidéo •  Mathurin Prunayre

Photos Julie Cherki

Création lumière • Hugo Fleurance

Création sonore Louise Blancardi

Date et lieu de création • 1 octobre 2020 Le Toboggan - Décines (Rhône)

Production • Le Théâtre d'Anoukis

Co-production Millenium, service culturel de l'Isle d'Abeau Le Toboggan - Décines (Rhône)

Soutiens •  Departement de l’Isère •  L’équinoxe - La Tour du Pin (Isère)Le Théâtre Jean-Vilar - Bourgoin-Jallieu (Isère) • Région Auvergne-Rhône-Alpes

 

CONDITIONS TECHNIQUES

Personnel en tournée • 5 comédiens • 2 régisseurs • 1 metteuse en scène • 1 administratrice de tournée

Planning • J-2 montage, J-1 montage et raccord, J représentation et démontage

Contact technique  • Hugo Fleurance (régie lumière)  • + 33 (0)6 47 56 63 55 • hugo.fleurance@gmail.com

RESSOURCES TÉLÉCHARGEABLES